CEE Retour


Résumé

Le traité de Rome de 1957 relance la construction économique de l'Europe qui avez souffert de l'échec de la CED. Il crée un marché commun (absence de droits de douanes) entre les pays de la CECA et l'EURATOM. Mais les français restent divisés sur les orientations à donner à la CEE : une communauté supranationale ou une simple communauté d'États indépendants ?

Développement: la France et la construction européenne.

- I - De Gaulle et l'Europe

De Gaulle s'est efforcé de faire du rapprochement franco-allemand, favorisé par ses bonnes relations avec le chancelier Adenauer, la pierre angulaire de la construction européenne. En même temps il défend fermement les agriculteurs français lors de la création de la PAC en 1962.

Par contre De Gaulle s'oppose à toute idée de supranationalité. Il défend " l'Europe des Patries ", une Europe continentale organisée autour du couple franco-allemand. En 1963 et 1967 il s'oppose à l'adhésion de la Grande-Bretagne. Ce veto français contribue à isoler la France et suscite des tensions avec ses partenaires européens.

- II - La construction européenne après De Gaulle

1973 : adhésion du Royaume-Uni, du Danemark et de l'Irlande.

1981 : adhésion de la Grèce (Europe des 10)

1986 : adhésion de l'Espagne et du Portugal (Europe des 12)

1995 : adhésion de l'Autriche, de la Finlande et de la Suède (Europe des 15)

- A - sous la présidence Pompidou

Dès 1969, Pompidou relance l'idée d'une " Union européenne " qui doit s'étendre du domaine économique au domaine monétaire et militaire. Pour autant il reste hostile à toute idée d'intégration politique qui dépasserait le cadre des États souverains. En 1973 est créée l'agence spatiale européenne qui donnera plus tard le jour à la fusée Ariane.

- B - Sous la présidence de VGE

Avec VGE, l'idée d'un transfert de souveraineté est acceptée. En 1977, le Parlement français adopte le principe de l'élection au suffrage universel de l'Assemblée européenne qui contribuait à donner du poids aux institutions européennes. Pourtant les premières élections européennes (1979) ne parviennent pas à mobiliser l'électorat puisque les abstentions frôlent les 40% en France. Depuis 1979, le Franc est intégré au SME (Système Monétaire Européen) fondé sur une unité monétaire européenne l'ECU (European Currency Unit).

- C - Sous les présidences Mitterrand

La construction européenne représente un objectif prioritaire de François Mitterrand. La présidence de la Commission Européenne est exercé par Jacques Delors entre 1985 et 1994. L'alliance avec l'Allemagne est renforcé (Helmut Kohl) y compris dans le domaine militaire (Eurocorps). Les succès de la coopération technique sont importants (Ariane, Airbus...).

La France a joué un rôle très actif dans les progrès de l'intégration européenne. Elle est un des artisan de la signature en 1986 de l'Acte Unique qui met en place pour 1993 un marché intérieur sans frontières. De même, la France est l'un des pays promoteur du traité de Maastricht en 1991 qui donne naissance en 1992 à l'Union Européenne. Ce traité institue une citoyenneté de l'Union (passeport européen), prévoit une mise en place d'une politique étrangère et de sécurité commune et une unification monétaire. Carte Union Européenne

Conclusion : Des problèmes multiples freinent la construction européenne, en particulier la crise économique tend à renforcer les replis nationaux. Les relations sont souvent tendus entre le Royaume-Uni et le reste de l'Union Européenne. Néanmoins, l'intégration se poursuit et il est prévu pour 2002, peut-être, la création d'une monnaie unique : l'Euro.

Retour